Contrôle des Performances du bâtiment Formation, Conseil et Ingénierie


La mise en place du label Effinergie + et, prochainement, les labels HPE / THPE de la RT2012 impose une mesure systématique de la perméabilité à l’air des réseaux aérauliques. C’est un nouvel axe de travail prévu dans la perspective des renforcements de la règlementation 2020

Avec l’entrée en vigueur des labels RT2012 chaque maître d’ouvrage doit s’assurer de la qualité de conception des bâtiments pour garantir le niveau maximum et réglementaire de  perméabilité à l’air des réseaux aérauliques. Pour se conformer à ces labels, les mesures d’étanchéité à l’air (l’enveloppe et réseaux) seront réalisées en fin de chantier par un opérateur spécialisé et qualifié.

  1. Définition

La mesure de l’étanchéité  à l’air des réseaux aérauliques d’une construction permet de contrôler le niveau de qualité  des réseaux du bâtiment.
Le principe consiste à mettre en dépression ou en surpression l’ensemble ou une partie du réseau aéraulique afin de déterminer la classe d’étanchéité à l’air (A à D).

  1. L’objectif

Les contrôles des réseaux aérauliques ont pour objectifs principaux:

  1. Déterminer la classe d’étanchéité à l’air
  2. Vérifier les débits de fonctionnement des bouches de diffusion et d’extraction
  3. Vérifier la cohérence et le respect des normes de ventilation

 

  1. Le Procédé

Le contrôle de la qualité des réseaux aérauliques se déroule en 3 étapes:

  1. La vérification des débits réels (optionnel)
  2. Le contrôle des débits de fuite
  3. Le contrôle conformité de mise en œuvre

 

Les tests d’étanchéité à l’air des réseaux aérauliques dans le cadre de la RT2012 sont institués selon les normes : NF EN 12237, NF EN 1507, NF EN 13403 et NF EN 12599 et un Fascicule Documentaire : FD E51-767.

Cependant, afin de permettre un meilleur contrôle in situ et de s’adapter aux contraintes « terrain », le club permea (groupe de travail ministériel composé d’expert de l’étanchéité à l’air) érigé un protocole adapté.





Crédits : Pulcom & GDN